LE PSYCHIATRE

Publié le par Pseudo : Hecto

LE PSYCHIATRE

 


La première fois où je suis allé le voir, en passant devant sa porte, il y avait un écriteau sur lequel était inscrit:


Matthieu 11:28-29-30
28 "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. 30 Car mon joug est doux, et mon fardeau léger." 

L'invitation était trop belle et je l'ai adopté comme psychiatre et depuis, je ne peux plus m'en passer. 


J'aimerais vous en parler un peu si vous me le permettez!


Mon psychiatre à moi s'appelle "Le Parfait". Il m'accorde toute son attention.


Je n'ai jamais besoin de prendre rendez-vous. Il est toujours disponible. Je me livre à Lui, âme et esprit. Il insiste pour que je lui dise tout, absolument tout, sinon, il ne promet pas la guérison.


Mon bien être et mon bonheur dépendent de ses soins particuliers. Je n'ai pas l'impression que je le dérange lorsque je réclame ses services. Il est le seul à qui je peux tout dire, je lui ouvre mon coeur et jamais je ne me sens juger. Il m'écoute, me comprend. Ma confiance en Lui est totale.


Ce qui le rend triste, c'est lorsque j'en fais à ma tête et que j'essaie par moi-même de régler les situations. Alors, Il se sent inutile! Son seul désir est de m'aider à me sentir mieux. J'ai l'impression qu'Il sait tout de moi, Il me connaît mieux que moi-même.


Il a payé très cher ce privilège de devenir le plus grand des psychiatres. Il a écrit un livre qui est très contesté mais il est le plus lu au monde. Ce livre contient tout son savoir. Il dévoile tous ses secrets. Il paraît que son livre lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Il nous parle de sa famille.


Pour le connaître, il faut lire son livre. Moi je l'ai lu et je n'ai pas compris grand chose. J'ai trouvé ça beau et intéressant mais je n'étais pas habituée à ce genre de lecture.


Alors mon psy m'a dit que son livre ne se comprenait pas avec l'intelligence mais que je devais lire avec mon coeur. Et là, j'ai tout compris, ou presque... Au moins l'essentiel! C'est que sans Lui, ma vie serait vide de sens.


Ensuite j'ai compris que lire ne suffit pas. Il faut lire et lire et surtout méditer, mâcher, ruminer, creuser et laisser descendre ces paroles de vie tout au fond de mon coeur, et là, c'est le bonheur!

 

Ce texte m'a été donné par un frère en Christ :

son adresse: Surnom MSNEspoir782 
le forum un seul Christ


Réponse
Conseiller  Message 1 sur 3 dans la discussion 
De : Surnom MSNEspoir782  (Message d'origine) Envoyé : 25/08/2008 11:40
LIRE L'ATTACHEMENT
 Le Psychiatre.eml  




Publié dans ÉDIFICATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article